Guardif de Bozouls Agrandir l'image

Guardif de Bozouls

Guardif de Bozouls est un fils de Faouzi*** (Manganate) et de la regrettée Guardi de Bozouls (Prim de Syrah **** x Guarda d'Espiens). Guardif est parti à l'entraînement en 2010 et s'est rapidement qualifé sur CEI*.    CHEVAL DE LOISIRS

Plus de détails

Faouzi
x
Guardi de Bozouls


Hongre
14 ans
Bai
Discipline : endurance

Ascendants

Grand-père paternel :

Manganate

Grand-père maternel :

Prim de Syrah

Grand-mère paternelle :

Chems el Ghouroub

Grand-mère maternelle :

Guarda d'Espiens

En savoir plus

Fils de Faouzi*** (Manganate**) et de la regrettée Guardi de Bozouls, Guardif de Bozouls a été mis au travail en 2010. En 2011, sous la selle de Barbara Lissarrague, il effectue de bon résultats dans le circuit SHF se qualifiant, entre autre, dans la 90VL Régional 6 ans de La Magdelaine / Tarn. En 2012, Guardif effectuera une 90km à Durance, puis se quelifiera sur sa première CEI* à Compiegne.

Guardif est visible à l'élevage, il est proposé à la vente en tant que cheval de loisirs et de randonnée. C'est un gentil cheval proche de l'homme, pour cavalier ayant un niveau correct d'équitation.

Père :

Fils du célèbre Manganate, Faouzi était un étalon ayant engendré une véritable lignée de champions se distinguant sur le circuit d'endurance international. Il a donné une trentaine de produits à l'élevage, parmi eux des grands champions qui lui ont permis de le classer **** sur descendance.

2e mère :

Guarda d'Espiens a été achetée en 1995, suite à la mort d'Aiffa Lotoise. Guarda est une des juments souche de l'élevage, elle est DRE*** et mère de grands produits dont un étalon DRE*** et plusieurs poulinières DRE** et ***. Son père, le fameux étalon Chéri Bibi (Baroud III** x Nevada II**) fut performer en plat et présente une descendance remarquable. Guardia d'Espiens a  remarquablement produit, elle est DRE*** grâce notamment aux performances de Aidguar de Bozouls (4e de la CEI** de Lagoa de Antela en 2018 et Shamy de Bozouls (3e de la CET* de Santpedor en 2017, 2nd de la CEI* de Fontainebleau, gagnant de la CEI** de Rio Frio et 9e au mondial des 7 ans à Samorin en 2018).

Collateraux